Henri BRESLER

bresler

Henri Bresler est professeur honoraire à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Belleville, à l’Ecole Doctorale « Ville, transports et Territoires » et chercheur au laboratoire IPRAUS (Belleville). Titulaire d’une HDR, il a appartenu à l’équipe fondatrice du DEA et de l’Ecole doctorale « Le Projet architectural et urbain ».

Henri Bresler s’est impliqué dans l’enseignement dès 1972, en encadrant les studios de « projet » et en dispensant des cours d’Histoire et de Théorie de l’architecture. Il a enseigné conjointement à Paris et en Province (Ecoles d’Architecture de Nantes, Versailles, Saint-Etienne, Tolbiac, Belleville,…) et, durant plusieurs années, à l’Institut d’Architecture de l’Université de Genève. Il est intervenu également à l’Université de Paris 8 (département Arts et Esthétique), à l’Ecole du Louvre et dans de nombreuses formations professionnelles.

Depuis 1980, alors affilié au laboratoire LADRHAUS (Versailles), il a mené des recherches articulant architecture et construction ou développant des problématiques urbaines et patrimoniales.

Il publie des articles et des contributions dans diverses revues (AA, AT, AMC, Créée, Monuments Historique, Paris-Projet, Rassegna, etc.), catalogues d’exposition, actes de colloques. Il est l’auteur de différents ouvrages sur l’architecture et l’urbanisme, notamment sur Paris : Paris la couleur de la Ville sous la direction d’Annick Desmier-Maulion (2002), Le Front de Seine - Histoire prospective avec Isabelle Genyk (2003), Bercy - re.naissance d’un quartier avec Isabelle Genyk (2006), Entrepôt Macdonald - Paris 19°, avec Clotilde Joly (publication en cours).

Il est souvent appelé comme expert dans le cadre de missions pédagogiques et de formations (Ministère de la Culture), d’expositions, de concours d’architecture et d’urbanisme, ou sollicité pour mener des études par l’Atelier Parisien d’Urbanisme. Henri Bresler est associé à la SARL Actom Architecture à Sophia Antipolis (notamment, études d’un éco-village dans la plaine du Var et d’un éco-quartier à Villeneuve Loubet).